Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si la danse sert le plus souvent à se déhancher sur une musique ou à illustrer un clip, il n'est pourtant pas rare que nos chanteurs prennent pour sujet la danse. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la frontière entre "traiter" et "maltraiter" est très mince.

Distinguons trois grandes catégories:

La métaphore : Ici on ne danse pas vraiment. Le chanteur, poète dans l'âme, utilise la danse comme une « image » (ooooh). Dans la chanson Danse, Grégoire propose ainsi à une jeune femme de « danser sa vie ». En gros, il lui dit d'en profiter et si possible avec lui. Ronsard l'avait déjà fait avec Cassandre dans son ôde du même nom. C'était bien mieux tourné et surtout il y avait pas cette odieuse anaphore de « qu'en restera-t-il ?», question que l'on pourra se poser dans quelques années sur la carrière de Grégoire. Quant au chanteur du groupe Kyo, il veut juste Une dernière danse, pas besoin une fois de plus d'avoir fait des études de lettres poussées (ce que j'ai fait pourtant, mais ici c'est inutile, à mon grand désespoir) pour savoir de quelle dernière danse il s'agit, c'est une façon détournée de dire ce que Nicoletta avait chanté quelques années plus tôt : Faisons l'amour avant de nous dire adieu. Le plus subtil reste C Jérôme (Oui, oui!). Dans sa chanson Et tu danses avec lui, la danse est perçue comme un acte d'amour, de possession, ce qui déclenche la jalousie de C Jérôme quand il voit celle qu'il aime danser avec un autre. Je conçois que ce n'est pas non plus du Rimbaud, mais au moins cette chanson est la seule sans prétention.

L’exutoire : La danse comme un échappatoire est la thématique la plus représentée mais aussi la plus réussie. Stromae dans Alors on danse, raconte l'histoire d'un employé de bureau qui, pour échapper au stress, danse. On pourrait croire que les paroles cèdent à la fameuse facilité de l'anaphore décriée plus haut mais ce choix correspond parfaitement au thème de la chanson: le train-train quotidien qui se répète . Bien plus avant, la Marie de François Valéry dansait pour oublier ses soucis dans Elle danse Marie. Dans une thématique plus grave, Indila dans sa chanson Dernière danse incarne une étrangère luttant chaque jour contre le racisme et qui s'évade avec la danse. Simple mais beau. Danser pour oublier mais aussi danser pour penser. Et quand on danse, à quoi on pense ? C'est ce que ce demande Ycare dans Lap dance, retournant ainsi la thématique.

La didactique : La danse d'Hélène, Le logobitombo et j'en passe. Toutes ses chansons (et les clips) kitchs et beaufs où l'on explique comment faire une danse, souvent la plus débile possible et sans intérêt sauf passer pour une andouille pendant 3 minutes au mariage de la cousine Machin ou à la soirée du camping de Tataouine, après l'élection de Miss T-shirt mouillé. Dans le même thème, Les Sardines de P. Sébastien ou la Danse des canards qui si elles ne parlent pas de leur danse dans leur chanson, nous l'on fait subir un paquet d'années. A bannir!

Moralité: Mieux vaut faire de la danse que d'en parler.

Et vous? Votre avis? Vous avez d'autres exemples?

Tag(s) : #Billet d'humeur

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :