Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Vous vouliez être incollable sur la comédie musicale américaine des années 30 aux années 50? Les Corps Émouvants réalise votre souhait avec cet abécédaire pour tout connaître de ce genre. Première partie de la lettre A à la lettre M. Laissez-vous guider!

A comme...

Américain à Paris (Un) : Film réalisé en 1951 part Vicente Minnelli avec Gene Kelly, Leslie Caron et Georges Guétary. Ce film raconte l'histoire d'un peintre américain à Paris qui tombe amoureux d'une jeune fille, hélas promise à un autre. S'ensuivra alors un triangle amoureux. Le film est resté célèbre pour sa représentation de Paris dans son ballet final éponyme de 17 minutes. Le film obtint 6 Oscars en 1952 (scénario, film, musique, costumes, image et direction artistique).

Un américain à Paris

Amour : Si l'intrigue de chaque film varie, l'amour reste LE thème central de la comédie musicale. Il prend évidemment des formes différentes : le triangle amoureux (Un américain à Paris), les opposés qui s'attirent (La Belle de Moscou), les amours contrariées (Show Boat)... L'issue de l'intrigue amoureuse est toujours positive (voir Happy end).

Astaire Fred : De son vrai nom Frederick Austerlitz, acteur et danseur américain, il est né en 1899 et décédé en 1988. Monté très jeune sur les planches avec sa sœur Adèle, il connaîtra le succès au cinéma dans les années 30 (Le danseur du dessus, L'entreprenant Monsieur Petrov) avec comme partenaire Ginger Rogers. Après une première retraite, il reprendra le chemin des studios à la fin des années 40 (Parade de Printemps, Entrons dans la danse) et connaîtra de grands succès dans les années 50 (Tous en Scène, Mariage Royal). Ses apparitions seront plus rares ensuite mais il fera une prestation remarquée et récompensée d'un Golden Globe dans La Tour infernale en 1975. Vêtu de son costume et coiffé de son haut de forme qui font de lui un symbole de l'élégance, il est avant tout danseur aérien et aux numéros inventifs (You’re All the World to Me dans Mariage Royal).

Fred Astaire

Fred Astaire

Berkeley Bubsy : De son vrai nom William Berkeley Enos, né en 1895 et décédé en 1975, c'est un réalisateur et chorégraphe américain. Très en vogue dans les années 30, il réalisera des numéros musicaux pour une vingtaine de films (In Caliente, Love Digger, Wonder bar...). Ses chorégraphies se constituent de longs plans séquence avec des mouvements de plongée à 90 degrés de la caméra. Ce mouvement est resté dans le jargon du cinéma avec l'expression « faire une Berkeley ». Le réalisateur savait se distinguait par ses chorégraphies géométriques, avec un contraste entre le noir et le blanc, le tout dans un décor Art déco. Les chorégraphies de Busby Berkeley reste un modèle d'élégance. Copié mais jamais égalé.

Busby Berkeley

Busby Berkeley

Broadway : Quartier de New-York situé dans Manhattan. Avec ses 40 théâtres, c'est le berceau de la comédie musicale. De nombreux films musicaux de l'âge d'or sont l'adaptation d'une pièce à succès de Broadway (Tous en scène, Brigadoon, Show Boat...) ou y prennent place (Mariage Royal, L'amour vient en dansant, Entrons dans la danse...). Broadway marque aussi les débuts des deux stars masculines de la comédie musicale, Fred Astaire et Gene Kelly

C comme...

Caron Leslie : Actrice et danseuse franco-américaine née en 1931. Après une formation classique et avoir été repérée par Gene Kelly, elle fait l’essentiel de sa carrière dans les années 50 (Un américain à Paris, Lili, Papa Longues Jambes, Gigi). A la fin de l'âge d'or des comédies musicales, elle se fera plus discrète mais apparaîtra encore dans quelques films d'auteur.

Leslie Caron

Leslie Caron

Chanson : Sans elle pas de comédie musicale, une seule chanson peut faire accéder une comédie musicale à la postérité (Singin in the rain dans le film éponyme, Over the rainbow dans Le Magicien d'Oz). Les chansons des comédies musicales dont l’œuvre des compositeurs et musicien les plus brillants de Broadway et d’ailleurs tels Cole Porter, George Gershwin, Irving Berlin, Jose Iturbi. Certaines compositions obtiendront l'Oscar de la meilleur chanson originale comme The Way you look tonight dans Les ailes de la danse en 1937, On the Atchison, Topeka, Santa Fe dans The Harvey Girls en 1947 et de nombreuses figurent dans le Great American Songbook qui regroupent les plus grands standards de la musique américaine avant l’avènement du rock.

Chantons sous la pluie : Film réalisé en 1952 par Stanley Donen et Gene Kelly avec lui-même, Debbie Reynolds et Donald O'Connor. L'intrigue prend place à la transition du muet au parlant. Don Lockwood et Lina Lamont sont des vedettes de muet. Mais leur premier film parlant est un désastre à cause de la voix de crécelle de Lina. Donald décide alors de la faire doubler par une jeune femme, Kathy Selden, et de transformer le film en comédie musicale. Mise en abîme joyeuse du monde du cinéma Chantons sous la pluie est un des plus grands succès de l'âge d'or de la comédie musicale et reste célèbre pour sa chanson éponyme Singin in the rain, mais aussi Good Morning et Make it laught. Ce dernier numéro vaudra un Golden Globes à son interprète Donald O'Connor

Chantons sous la pluie

Charisse Cyd : De son vrai nom Tula Ellice Finklea, actrice américaine née en 1921 et décédée en 2008. Formée à la danse classique, c'est à la suite de la dissolution de sa troupe pendant la seconde guerre mondiale qu'elle devient actrice. Elle signe un contrat de sept ans avec la MGM après sa prestation dans Ziegfield Follies. C'est avec Les Demoiselles d'Harvey qu'elle obtient son premier « grand » rôle mais se révélera définitivement quand elle est choisi par Gene Kelly pour le numéro Broadway Melody dans Chantons sous la pluie, à l'issue duquel elle fera assurer ses jambes pour cinq millions de dollars. Elle est consacrée avec le film Tous en scène et enchaînera les films musicaux tels Brigadoon, Beau fixe sur New York ou La Belle de Moscou. La fin de l'âge d'or marquera le déclin de sa carrière pour celle qui fut surnommée « The Legs » (Les Jambes).

Cyd Charisse

Cyd Charisse

Claquettes : C'est LA danse du film musical. Apparue au 19eme siècle en Irlande, elle consiste en un bout de fer fixé sur les chaussures du danseur. Le son que les claquettes produisent est semblable aux percussions. Le danseur se fait alors le musicien de sa propre danse.Importée avec l'immigration irlandaise aux Etats-Unis, elle fait d'abord les beaux jours de Broadway, elle sont ensuite popularisées au cinéma dans les années 40/50 par Fred Astaire et Gene Kelly qui imposent chacun leur propre style, aérien pour le premier, énergique pour le second.

Cliché : Les écossais portent des kilts, les français vivent au milieu des vaches, les marins sont des fêtards...Le film musical ne s’embarrasse pas de la réalité de son époque et s'appuie sur les clichés de l'imaginaire collectif. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple !

D comme...

Danse : Claquettes, danses de salon, traditionnelles, en solo, en duo, en ballet, les styles de danse varient peu. Mais que ce soit en faisant danser Kelly avec une souris (Escale à Hollywood), qu'elle défie la gravité avec Astaire (You’re All the World to Me dans Mariage Royal), que le réalisateur insère un ballet classique de presque 20 minutes, les numéros dansés ne cesseront pas de nous étonner. Deux écoles s'affrontent : celle des danseurs de Broadway dont sont issues les deux stars incontestée Astaire et Kelly, mais aussi le couple Gower et Marge Champion et l'école classique d'où émerge Cyd Charisse et Leslie Caron.

Danseur du dessus(Le) : Film de 1935 réalisé par Mark Sandrich avec Fred Astaire et Gene Kelly. Ce film raconte l'histoire de Jerry Travers, un danseur célèbre, qui réveille par ses claquettes sa voisine du dessous Dale Tremont. En colère, Dale monte voir Jerry et les deux tombent sous le charme l'un de l'autre. Il s'ensuivra une suite de malentendus mais l'histoire se finira bien. Ce film est la collaboration la plus aboutie du couple Rogers/Astaire, ce dernier excellant dans son style aérien et élégant. Le danseur du dessus est aussi fameux pour sa représentation de la ville de Venise en carton-pâte, et ses décors de chambres d'hôtel constitués de grandes tentures et statues blanches, donnant une dimension onirique au film.

Top Hat. Le danseur du dessus.

Décor : Rarement naturel (et si c'est le cas il en devient un argument publicitaire comme dans Un jour à New York), souvent reconstitué en studio, il est une représentation idéalisée et stéréotypée du lieu qu'il est censé représenter quand le film se passe à l'étranger(l'Ecosse dans Brigadoon, la France dans Papa Longues Jambes, les Caraïbes dans Le Pirate, la Russie dans La Belle de Moscou). Certains décors tirent leur épingle du jeu, tel Un Américain à Paris avec dans son ballet final, un hommage à l'impressionnisme français.

Donen Stanley : Réalisateur américain né en 1924. Il est resté célèbre pour sa collaboration avec Gene Kelly qui donnera notamment Un jour et New York et Chantons sous la pluie. Après la fin de l'âge d'or de la comédie musicale, il réalisera Charade, célèbre comédie musicale avec Audrey Hepburn.

Stanley Donen

Stanley Donen

E comme...

Escale à Hollywood : Film réalisé en 1945 par George Sydney avec Gene Kelly, Frank Sinatra et Kathryn Grayson. Il raconte l'histoire de deux marins en permission venant en aide à une jeune femme qui désire devenir chanteuse et dont Gene Kelly tombe amoureux. Le film est resté célèbre pour son numéro où Gene Kelly danse avec la souris Jerry. Cette scène mélange prises de vue réelles et animation. Le film obtint un Oscar en 1946 (meilleure musique).

Escale à Hollywood

F comme...

Freed Arthur : Parolier et producteur américain, né en 1894 et décédé en 1973. Il est le producteur majeur des comédies musicales de l'âge d'or. On lui doit notamment la production de chef-d’œuvres comme Le Magicien d'Oz, Le Pirate, Un américain à Paris, Chantons sous la pluie, Tous en scène, Gigi...

Arthur Freed

Arthur Freed

G comme...

Garland Judy : De son vrai nom Frances Ethel Gumm, actrice américaine née en 1922 et décédée en 1969. Devenue une star en 1939 avec Le magicien d'Oz, elle enchaîne les films musicaux avec succès pendant les années 40, dont certains sont réalisés par son mari, Vicente Minnelli (Le Pirate, Le chant du Missouri). Jouant les jeunes première, elle apporte toujours un soupçon de fraîcheur et d'innocence dans chaque film avec un jeu très naturel loin du surjeu. Mais à cette époque, loin des plateaux, Garland devient accro aux amphétamines et à l'alcool et voit les soucis de santé s'enchaîner, ce qui l’empêchera entre autres de tourner Entrons dans la danse . Cette instabilité amènera la MGM à rompre son contrat. Elle tournera dès lors très peu les deux décennies suivantes et décédera tragiquement d'une surdose de barbituriques à l'âge de 47 ans.

Judy Garland

Judy Garland

Grayson Kathryn : De son vrai nom Zelma Kathryn Elisabeth Hedrick, actrice et chanteuse américaine née en 1922 et décédée en 2010. Ses talents de chanteuse lui vaudront quelques premiers rôles dans les années 40/50 comme Escale à Hollywood, Show Boat, Embrasse-moi chérie. A la fin des années 50, elle se tournera vers le théâtre et l'opéra.

Kathryn Grayson

Kathryn Grayson

H comme...

Happy-end : Car dans la logique du genre, une comédie musicale se finit toujours bien.

Hepburn Audrey : née Edda (ou Audrey) Kathleen Ruston en 1929 et décédée en 1993. Danseuse de formation c'est tout naturellement qu'elle tournera dans des films musicaux (Funny face, My fair lady...). Elle parvient toutefois à se distinguer des autres actrices de comédies musicales par la variété de son répertoire, allant de la comédie (Diamants sur canapé qui lui vaudra un Oscar), au drame (Guerre et Paix) en passant par le policier (Charade). Elle se fera plus rare à la fin des années 60, d'abord en prenant sa retraite, puis en tournant épisodiquement. Elle est considérée comme la troisième plus grande actrice de tous les temps au classement AFI.

Audrey Hepburn

Audrey Hepburn

I comme...

Idéal : Le monde de la comédie musicale est celui de la noblesse, de la bravoure et de la rédemption. Le mal est absent. Il n'est jamais question de mort ou de maladie. Quant à la guerre, si elle est présente à cause du contexte, elle est représentée sous un aspect potache (L'amour vient en dansant, Escale à Hollywood)

Invitation à la danse : Film réalisé en 1956 par Gene Kelly, c'est un film divisé en trois moyens métrages, tous centré sur la danse. Circus raconte l'amour impossible d'un clown pour une danseuse. La ronde des roses nous montre le passage d'un collier de main en main. Sinbad le marin, mélangeant prises réelles et dessin animé, raconte les aventures d'un marin en Orient. Le film remporta l'Ours d'or à Berlin mais fut un échec commercial.

Invitation à la danse

J comme...

Jour à New-York (Un) : Film réalisé en 1949 par Stanley Donen et Gene Kelly avec lui-même et Frank Sinatra, il s'agit de leur troisième collaboration. Un jour à New York raconte la journée folle de trois marins en permission. Il reprend les recettes d'Escale à Hollywood sans en avoir la saveur mais reste célèbre pour sa scène d'introduction tournée en extérieur dans la ville de New-York.

Un jour à New York

K comme...

Kelly Gene : De son vrai nom Eugene Curran Kelly, c'est acteur, chanteur, réalisateur et danseur américain. Grand sportif, il n'est pas attiré par la danse dans un premier temps. Il fait ses débuts à Broadway en 1938 et au cinéma en 1942 dans Pour moi et ma mie. Il connaît son premier succès avec La reine de Broadway, succès qui ne le quittera plus pendant 15 ans, même quand il rejoindra la Navy pendant la guerre. Acteur dans des chefs-d’œuvre comme Le Pirate ou Un Américain à Paris, il fait aussi ses débuts dans la réalisation avec son complice Stanley Donen avec Un jour un New York ou Chantons sous la pluie. Il connaît lui aussi le déclin à la fin des années 50. Il réalisera le mésestimé Hello Dolly et apparaîtra dans Les demoiselles de Rochefort de Jacques Demy. Kelly se distingue par sa danse très physique, dans un style moins aérien mais plus énergique qu'Astaire. On retiendra sa performance avec la souris Jerry dans Escale à Hollywood, son ballet dans un Américain à Paris et sa performance inoubliable dans Chantons sous la pluie.

Gene Kelly

Gene Kelly

L comme...

Levant Oscar: Acteur et musicien américain né en 1906 et décédé en 1912. Cantonné au second rôle dans les comédies musicales (Entrons dans la Danse, Un américain à Paris, Tous en scène), ses talents d'auteur compositeur lui donne le privilège ses propres numéros, comme le Concerto en fa pour piano et orchestre dans Un américain à Paris.

Oscar Levant

Oscar Levant

M comme...

Méchant (le) : Un personnage inexistant dans le monde merveilleux de la comédie musicale.

MGM : La Metro-Goldwyn-Meyer, après la Seconde guerre mondiale, se spécialisera dans la production de comédies musicales. Elle a sous contrat les plus grandes stars de l'époque Astaire, Garland, Charisse, Sinatra, Kelly et produira les plus grands succès de l'époque (Un américain à Paris, Tous en scène, Chantons sous la pluie)

Minnelli Vicente : Réalisateur américain né en 1903 et décédé en 1986. Spécialisé dans les films musicaux, Minnelli se distingue par sa mise en scène colorée et teintée d'onirisme, hommage aux peintres impressionnistes, fauves...Il réalise certains des plus grands films de l'âge d'or comme Le Pirate, Un Américain à Paris, Tous en scène, Gigi. Il sera l'époux de Judy Garland de 1945 à 1951 avec qui il aura une fille, Liza Minnelli.

Vicente Minnelli

Vicente Minnelli

Monroe Marilyn : Née Norman Jeane Baker, actrice et chanteuse américaine née en 1926 et décédée en 1962. Après une enfance et des débuts difficiles elle signe avec la Twentieth Century Fox. Ses talents d'actrices et de chanteuse (et sa plastique) feront d'elle la vedette des plus grands succès musicaux de la firme pendant les années 50 comme Le Milliardaire, Certains l'aiment chaud, Les hommes préfèrent les blondes. De réputation sulfureuse (elle collectionnera les maris et les aventures), les causes de sa mort en 1962 laisseront à jamais des suspicions. Certaines de ses chansons restent dans les mémoires collectives, telles Diamonds are a Girl's Best Friend ou I wanna be loved by you avec son légendaire « Pooh pooh bee doo ».

Marilyn Monroe

Marilyn Monroe

Musique : Voir la définition de « chanson » mais enlevez les paroles.

A suivre...

SB

Tag(s) : #Abécédaire

Partager cette page

Repost 0