Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Longtemps considérée comme "fille et frère de", c'est sous le pseudonyme d'HollySiz que Cécile Cassel a décidé de se faire un nom. Après un premier clip sympathique sur Come Back to me, elle revient avec Better Than Yesterday, beaucoup plus ambitieux dans sa forme.

Réalisé par Hugo Gélin, Better Than Yesterday fait remonter le temps à HollySiz, des années 20 à notre époque, le tout avec un seul plan séquence, véritable prouesse cinématographique. Il y a un important travail esthétique de la part du réalisateur puisque pour chaque époque traversée, le grain de l'image change, s'inspirant des films et mais aussi des clips des périodes traversées. Le clip commence donc en noir et blanc avec un champ restreint (juste le focal) dans les années 20, puis le champ s'ouvre, le grain de l'image change et nous voici projeté dans les années 40 avec un clin d'oeil appuyé aux Andrews Sisters. Passage à la technicolor si représentative des années 50, la chanteuse prend alors place dans un bar typiquement américain. Après un bref passage dans les années 60 nous voici à la fin des années 70, avec ses clips aux images saturées. Impossible de ne pas penser à Blondie quand on voit Hollysiz à ce moment là. Un arrêt dans les années 80/90 et clip s'achève enfin sur notre époque.

Ce qui est intéressant, c'est que la chorégraphie évolue elle aussi au fil des époques, on commence avec les danses des années 20/40, puis on passe au rock qui se finit par un clin d'oeil à West Side Story, aux danses des années 80 comme le breakdance ou le voguing et à celle plus urbaines de notre époque, à forte tendance r'n'b. Il n'y a jamais de temps mort dans cette chorégraphie mais surtout, l'ensemble reste cohérent, ce qui relève du tour de force.

Agréable à écouter avec sa pop acidulée, beau et ambitieux, ce serait dommage que vous vous priviez d'un joli moment.

Tag(s) : #Analyse, #Clip

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :