Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après le positif, voici ce que l'on n'a pas aimé cette année. Chose rassurante, il y a plus de positif que de négatif! Un bonne année en somme!

-Le gala de départ de Nicolas Le Riche: Qu'une légende comme Nicolas Le Riche quitte l'Opéra de Paris, c'est déjà triste en soi. Mais qu'on lui propose une soirée de gala aussi tristoune, avec de grands absents sur scène (Ciaravola entre autres), que des danseurs soient sous exploités (Ganio présent trois minutes sur scène), et qu'en plus, on lèse les spectateurs d'Arte en ne passant pas le duo Le Riche/ Guillem à cause du caprice de cette dernière, je dis non! Le Riche méritait un autre final que celui-ci.

-La fin de règne de Brigitte Lefèvre: La dernière année de Brigitte Lefèvre aura consisté à défendre son bilan dans la presse en mettant des taquets à Dupond et Millepied. Si on ajoute à cela l'inélégance de nommer une étoile seulement quelques jours après le départ de l'immense Ciaravola, alors que sur ce spectacle, la nomination n'était pas justifié, un gala Le Riche légèrement raté, il était temps qu'elle parte.

Ce qu'on n'a pas aimé en 2014.

-Que Danse avec les stars pompent les chorégraphies de son homologue américain: En France, on n'a pas de pétrole mais pas d'idée non plus. Reprendre un concept, rien de plus normal, mais copier les chorégraphies exactes de Dancing with the Stars, il faut vraiment être idiot pour ne pas croire que les internautes s'en apercevrait. Si on ajoute à cela un concept essouflé, des résultats frôlant plus le vote de popularité qu'autre chose, il était temps que le programme cesse. Comment ça il va y avoir une sixième saison???

Que TF1 saborde The Dancers: La chaîne nous promettait un Fame à la française. L'idée de mettre les danses actuelles en valeur était une bonne idée. Hélas pour The Dancers, TF1 avait pipé les dé en faisant de cette émission une sorte de "Star académie" de la danse. Ajoutez une programmation à 17 heures, heure où personne n'est devant sa télé, pendant la Coupe du monde de football qui plus est...Voilà comment un concept intéressant disparaît en une semaine.

Ce qu'on n'a pas aimé en 2014.

-Le pub Le ballet du club Med: Je défends le fait que l'on démocratise le ballet. Cela ne veut toutefois pas dire le rendre beauf. Sous prétexte de viser un public plus bourgeois, le Club Med a eu la "bonne idée" de faire un ballet sur la chanson des Bronzés, ce qui nous donne un mélange affreux. Regardez plutôt les deux films (je considère que Les Bronzés 3 n'existe pas"

D'avoir croisé Isabelle Ciaravola et de ne pas oser lui adresser la parole: Elle était à 2 mètres de moi, j'étais trop intimidé. Qu'est-ce qu'on est con parfois!

Ce qu'on n'a pas aimé en 2014.

D'apprendre le gaspillage à l'Opéra de Paris: En cette période de crise, certains abus révélés par Médiapart à l'Opéra de Paris ne paraissent pas franchement justifiable. On espère plus de transparence les années à venir. C'est bientôt Noël, rien ne nous empêche de rêver.

De devoir dire adieu: A Jean Babilée, un grand danseur, un grand chorégraphe, un grand homme tout simplement nous a quitté le 30 janvier 2014. Shirley Temple et Mickey Rooney, deux enfants stars de l'âge d'or des comédies musicales partis le 10 février et le 6 avril 2014. On a eu parfois la danse triste cette année.

Ce qu'on n'a pas aimé en 2014.
Tag(s) : #Top

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :