Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le logo de We are Malherbe
Le logo de We are Malherbe

Foot et culture ne font pas toujours bon ménage, comme le Stade Malherbe et la Ligue 1. C'est pourtant le pari qu'une poignée de supporters (et supportrices) bien sympathiques de ce club ont tenté en créant We are Malherbe. Très actifs sur les réseaux sociaux, et surfant sur la montée dans l'élite de leur équipe de cœur cette année, vous risquez d'entendre parler d'eux. On en tremble déjà au Havre. Étant moi-même un nouveau membre de leur joyeuse troupe, il est temps que je leur demande quelle est leur vision de la danse. Une interview collective qui ne manque pas d'humour!

Qui se cache derrière We are Malherbe ?
Arnaud : Des planqués, ça semble logique.

Benoît : On peut rien vous dire, on est sur écoute

Sébastien : Chuuuuuut c’est un secret ! Une vingtaine d’amoureux de Malherbe venus de tous horizons, et qui ont voulu créer un site mélangeant foot, histoire, humour, etc. le tout autour de notre club fétiche.

Comment est né le site ?
Sébastien : Nous nous connaissons pour la plupart depuis une bonne dizaine d’années, en tant que membres d’un forum de supporters. De par nos profils variés, on s’est rendu compte que nous avions toutes les composantes nécessaires pour bâtir notre projet sur le web. We Are Malherbe est une plateforme de blogs, avec chacun ses thèmes de prédilection, sa manière de s’exprimer, etc.

Arnaud : C'est pas joli-joli comme histoire, la paternité est très disputée... Demandez-donc à la Caencanneuse qui est un peu notre schtroumpfette!

Pouvez-vous nous expliquer vos objectifs ?
Benoît : La Lune mais pour fabriquer la fusée, on n'a qu'Alexandre Raineau.

Sébastien : L’objectif c’est avant tout de se faire plaisir en partageant notre passion. Et de sortir des sentiers battus en l’abordant de manière décalée. Vous ne trouverez pas sur WAM de grandes analyses technico-tactiques sur les matchs. En revanche nous avons par exemple des historiens qui connaissent sur le doigt l’histoire du club, ou des pros du calembour !

Est-ce que votre site vous a ouvert des portes dans le monde du foot ?
Benoît : Seulement celles du pénitencier.

Sébastien :Ce n’est pas vraiment le but puisqu’il ne s’agit que d’un loisir pour nous. En revanche c’est sûr que ça nous permet d’échanger avec certains joueurs, journalistes ou supporters adverses et c’est plutôt intéressant.

On vous voit beaucoup sur les réseaux sociaux. Est-ce une partie intégrante de WAM ou un simple outil promotionnel ?
Sébastien : Évidemment ça sert à faire partager le contenu que nous produisons sur le site, mais ça va bien au-delà. Facebook, Twitter et Instagram permettent chacun de prendre la parole de manière spontanée et encore plus décalée. C’est vraiment complémentaire avec le contenu plus sérieux et fouillé du site.

Comment voyez-vous l'avenir de We are Malherbe ?
Sébastien : Concernant le site il vient d’être refait visuellement, et de nouveaux blogs continuent à se lancer, tels que le Malherbe Café. Et la Ligue 1 va forcément drainer beaucoup plus de monde, et nous amener à être encore plus créatifs ! Et au-delà du web, on a aussi d’autres projets en tête mais il va falloir être patient !

« Si le ballet était simple, ce serait du football », êtes-vous d'accord avec cette citation ? Quelle est votre philosophie footballistique ?
Aurélien : Si le football était simple, ce ne serait pas du Malherbe

Sébastien : Disons que si le ballet se jouait avec un ballon et des buts ça ressemblerait déjà plus à du foot ! Notre philosophie footballistique, c’est un certain amour d’un temps où le foot était moins gangrené par le business, mais il faut vivre avec son temps donc au lieu de jouer aux vieux cons, on va plutôt chercher dans le foot actuel ce qui reste de sain, et tourner en dérision le reste.

Arnaud : Parfois, le football, c'est une bonne balayette. On est tous un peu des enfants de la balle.

Quelle vision avez-vous de la danse en général ?
Sébastien : On ne va pas se mentir, on n’y’ connaît pas grand-chose, voire rien. La danse passionne peu les mecs, a fortiori des footeux…Tu sais que tu es un peu unique de par ton amour pour le foot et la danse !
Dans la danse il y a à la fois le côté ringard des tutus et des pointes pour la danse classique, et le n’importe quoi moderne et prétentieux des danseurs modernes façon Kamel Ouali. Mais bon, comme on est amoureux de Nathalie Portman on a quand même regardé Black Swan.

Benoît : J'en ai une vision un peu embuée après quelques bières.

En danse classique, on a l'étoile. Et au Stade Malherbe, qui fait les toiles ?
Sébastien : La réponse est évidente après la magnifique boulette de Rémy Vercoutre en amical face à Amiens!

Entre un abonnement au Havre et un an de ballet à l'opéra de Paris, que choisissez-vous ?
Aurélien : Le deuxième. On préfère quand même les petits rats aux gros ratés.

Sébastien : Tu sais que finalement on aime bien la danse ?

Renaud : On préfère surtout les petits rots de l'apéro aux petits rats de l'opéra

Cette saison, a-t-on plus de chance de voir Fred Astaire faire des claquettes que Remi Vercoutre ?
Sébastien : Le mieux se serait que Vercoutre arrive à se taire et faire des claquettes !

Si le Stade Malherbe était une comédie musicale, vous choisiriez laquelle ?
Guillaume : Les 10 Commandements, parce que Malherbe c'est ma peine maximum.

Si vous deviez me donner un mot pour définir la danse, ce serait lequel ?
Sébastien : Valbuena

Pour conclure, un pronostic sur la saison du Stade Malherbe ?

Arnaud : Démarrage en trombe puis calage cet hiver. Une contredanse pour Garande après une allusion aux pédales, mais Malherbe c'est les quatre saisons : pour le mercato d'hiver, vive Aldi! Z'aviez grave la haine qu'il débarque? Caveglia retourne au Havre et recrute Raineau, Malherbe s'envole alors vers les sommets!

Sébastien : Celui qui est capable de pronostiquer sur Malherbe doit être très riche aujourd’hui ! On pense qu’on devrait se maintenir, mais bon, comme à chaque fois que nous sommes descendus !

Merci à eux et n'hésitez pas à aller faire un tour sur leur site!

Tag(s) : #Interview, #Humour

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :